François Marland

François Marland, l’homme aux mille et une vies

François Marland a été tour à tour avocat, thérapeute, homme d’affaires, professeur et entrepreneur. Il a financé le développement de plusieurs associations caritatives. Il a écrit un ouvrage en collaboration avec son père, Serge Marland, pédiatre et psychothérapeute sur les psychothérapies émotionnelles. Revenons sur le parcours atypique d’un homme d’affaire au grand coeur.

Une enfance parisienne

Il est né en 1954 et a grandi à paris. Il a fréquenté l'école située rue de florence et le collège Sainte Barbe ainsi que le cours Polles Rocher.

Après avoir obtenu son baccalauréat en 1974, il poursuit des études de droit à la faculté de Nanterre où il obtient une maîtrise de droit et un certificat d’aptitude à la profession d’avocat, le prestigieux CAPA. Il rentre au barreau de Paris en 1979.

Il a été sensibilisé dès le plus jeune âge par son père aux thérapies émotionnelles et aux différentes psychothérapies. En parallèle , il donne des cours de droit et de management.

A partir de 1987, il se lance dans l’aventure passionnante de l’entreprenariat.

Un homme d’affaires talentueux

Il se spécialise rapidement dans le rachat d’entreprise. Il sauve de nombreuses entreprises en difficulté pour les redresser comme la société industrielle Elmetherm.

Il crée alors le groupe Marland Distribution et se spécialise dans le secteur de l'hypermarché et de la distribution. Et devient rapidement la référence dans la partie sud de la France. Il rachète par la suite les sociétés Rallye, Disco et Escoulan. Il revend son entreprise en 1992 après avoir connu des problèmes de santé et retourne à sa profession initiale d’avocat de 2001 à 2008.

 

Une passion pour la psychothérapie

Cette passion lui vient de son père, Serge Marland, reconnu dans la profession de pédiatre. Il pratique en parallèle la psychothérapie, convaincu que le corps et l’esprit sont étroitement liés.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages : “Voulez-vous un enfant heureux ?”, “Promenade dans la forêt des petites souffrances inutiles”. Il écrit en collaboration avec François Marland “ Guérir des pièges de notre enfance” qui connaîtra un très grand succès auprès du grand public. Les deux auteurs proposent d’identifier les blessures de l’enfance qui nous empêchent de vivre notre vie d’adulte pleinement et d’être nous-mêmes. Tout deux se sont largement inspirés des nouvelles thérapies venues des Etats-Unis et des psychothérapies émotionnelles en particulier. Chacune de ces thérapies renvoient à un genre de communication primaire qui passe par le toucher, le son, les gestes qui vont permettre d’identifier chaque émotion et sa signification. Ces différentes techniques permettent de remonter aux traumatismes qui ont pu être vécus pendant l’enfance et la petite enfance.

 

Le thérapeute émotionnel joue un rôle très important dans la thérapie, il est un acteur à part entière. Contrairement à l’analyste qui opte pour une posture essentiellement d'écoute, le thérapeute émotionnel instaure le cadre et les règles de la thérapie.

Maurice Marland, un grand père inspirant

Cette fureur de vivre et d’entreprendre, François Marland le doit sûrement à son grand père, Maurice Marland. Né en 1988 dans le Calvados, il est le chef de la résistance de Granville durant la seconde guerre mondiale. Il est également professeur de français et était particulièrement apprécié par ses élèves. Malgré son arrestation le 14 juin 1941, il n’abandonne pas le pays et continue de résister. Il a permis de communiquer des informations très importantes aux alliés basés à Londres. Il sera arrêté par les allemands le 18 juin 1943 et fusillé le 23 juillet 1944. Il est enterré dans le carré militaire du cimetière de Granville.

Aujourd’hui, Maurice Marland vit à travers l’association qui porte son nom. Elle va à la rencontre des élèves dans les salles de classe pour commémorer sa mémoire et faire en sorte que la tragédie de la guerre ne se reproduise pas.

L’engagement humanitaire de François Marland

Depuis 11 ans, François Marland finance un orphelinat situé à Saint-Domingue. Il permet d’offrir aux enfants défavorisés du pays de grandir dans des conditions décentes et d’accéder à l'éducation. Cet orphelinat est géré par son frère et accompagne les enfants jusqu’à leur entrée dans l’âge adulte.

Il participe également au financement de deux cliniques en Haïti. Ces dernières organisent de grandes campagnes de vaccinations qui permettent d'éviter la propagation de maladies graves qui tuent encore malheureusement trop de personnes dans les pays défavorisés. Elles jouent également un rôle important dans le contrôle des naissances grâce à la distribution de moyens de contraception.